Livraison offerte dès 70€ d’achats
Texinfine > Tonus et Bien-être > DNA-PKASE®inhibat

DNA-PKASE®inhibat

VOTRE ADN, VOTRE PATRIMOINE
alteration du genome

DNA-PKASE®inhibat

VOTRE ADN, VOTRE PATRIMOINE
52,00 €

La vanille de Tahiti, l’or noir de la Polynésie, notre atout capital génétique

 

- Réparation et protection contre les effets néfastes des substances génotoxiques
- Favorise la réparation homologue de l’ADN

 

Boîte de 45 comprimés

Offert pour 1000 points

 

 

- +
52,00 €
Propriétés

DNA-PKASE® Inhibat, composé de poudre de Cinchona sp. et d’extrait standard de Vanilla tahitensis diminue le risque d’apparition de la MDR (M=Multi D=Drug, R=Résistance) et favorise le mécanisme naturel d’élimination des cellules au matériel génétique biologiquement non conforme, permettant ainsi l’assainissement du patrimoine génomique, du système immunitaire.

 

FORME ET PRESENTATION :


Boîte de 45 comprimés de 500 mg
Référencement VIDAL depuis 2018

 

DANS QUEL CAS PRENDRE DNA-PKASE® Inhibat ?

  • Une exposition programmée ou aléatoire à des substances chimiques, aux rayonnements ionisants…
  • Diminuer le risque d’apparition ou de réplication de cellules anarchiques induites par les produits génotoxique.
  • Aide à éliminer les cellules anarchiques en inhibant la réparation nonhomologue. 
  • Favorise la restauration homologue de l’ADN.
  • Empêche les processus d’apparition ou de récidive des cellules anarchiques.

 

REMARQUES :

  • Dans l’état actuel de nos connaissances, aucun effet indésirable associé à la prise alimentaire de DNA-PKASE® Inhibat  n’a été ni constaté ni même rapporté. 
  • La couleur non homogène des comprimés est liée à l’absence de colorant dans la fabrication afin de garantir une préparation d’origine 100% naturelle ainsi qu’à la présence de graines de vanille.
  • DNA-PKASE® Inhibat  ne contient pas de gluten.
Le saviez vous ? Qu'est-ce que la MDR ?

L’ADN de toutes les cellules des eucaryotes est une molécule extrêmement stable qui supporte l’information génétique. Lors de sa réplication ou de sa transcription divers évènements peuvent affecter son intégrité. Des agents physiques ou chimiques peuvent altérer sa structure. Ainsi, les cellules peuvent développer une résistance en réaction à une première exposition aux substances thérapeutiques chimiques, ou à l’exposition aux radiations ionisantes. Cette résistance connue sous le nom de MDR (M=Multi D=Drug, R=Résistance), semble être proportionnelle à la durée du contact entre la cellule maligne et l’inducteur de réparation. 

La MDR est l’expression d’un moyen de rébellion caractéristique des cellules qui mettent en échec les tentatives de régulation endogène (à l’intérieur du corps), ainsi que les moyens thérapeutiques exogènes (à l’extérieur du corps). Elle se traduit par une expression excessive d’une protéine de la membrane des cellules déjà initiées. Cette protéine fonctionne comme une pompe refoulant vers l’espace extracellulaire les substances destinées à agir sur le métabolisme des cellules anarchiques.

Les cellules disposent de nombreux processus de conservation de leur génome dont La recombinaison homologue et la recombinaison non homologue.

La recombinaison homologue est une voie de réparation permettant de recouvrir totalité de l’information génétique perdue à la suite d’une cassure. La recombinaison non homologue est une voie de réparation se caractérisant par l’absence de recherche d’homologie entre le brin d’ADN perdu ou abimé et le brin nouvellement reconstitué. Cette réparation approximative est orchestrée par un complexe enzymatique appelé DNA- protéine kinase (DNA-PKcs).  La recombinaison non homologue présente un intérêt tout particulier pour les êtres vivants, lorsqu’il faut réparer l’ADN des cellules ou cette molécule joue un rôle non prépondérant (cellules épithéliales, globules rouges...).

 

INTERÊT :

 
Nos études in vitro ont permis d’objectiver les effets de la poudre de Cinchona sp. combinée à l’extrait standard de Vanilla tahitensis.

En effet, la poudre de Cinchona sp., en inhibant le fonctionnement des « protéines pompes », permet aux substances réparatrices d’atteindre plus facilement le cytoplasme des cellules malignes et d’y demeurer plus longtemps. Les études in vitro mettent en évidence les effets antimutagènes de l’extrait standard de Vanilla tahitensis.

DNA-PKASE® Inhibat est une composition des plantes et d’extraits de végétaux visant à inhiber la réparation non-homologue des endommagements de l’ADN.

DNA-PKASE® Inhibat rassemble des substances de grande innocuité dans le but d’orienter la réparation de l’ADN vers une réparation « ad integrum ».

Conseils d’utilisation

CONSEILS D’UTILISATION : 

Le métabolisme des individus étant variable, il est conseillé d’adapter les doses.
2 à 4 comprimés par jours par voie orale.
La durée d’utilisation est fonction des besoins, de quelques semaines à plusieurs mois.

Composition

COMPOSITION POUR UN COMPRIME :

DNA-PKASE® Inhibat est un complément alimentaire d’origine 100% naturelle à base de poudre de Cinchona sp. et d’extrait standard de Vanilla tahitensis

Ingrédients actifs : Un comprimé de DNA-PKASE® Inhibat  contient 25 mg de Cinchona sp., 5 mg de la fraction de l’extrait standard de Vanilla tahitensis.

Auxiliaires technologiques : cellulose micro cristalline, stéarate de magnésium, silicate de magnésium naturel hydraté.

Avis
Gérard
non encore utilisé
Corinne
Je recommande
laurence
produit utilisé depuis peu sur mon chien cancéreux et prescrit par mon vétérinaire donc à voir avec le temps d'utilisation
Produits complémentaires
HEXAPORINE® 50

La grenade favorise une répartition harmonieuse de

46,00 €
CYCLOTELIA®

Le trésor caché de la Fleur de sel… Des microalgues

50,00 €
CREME SATIVA M-TEX

Aide et répare la peau contre l’irritation, le

38,00 €
PRESERVATION® 200

La Figue de Barbarie, notre bouclier anti-stress

50,00 €
RETOUR EN HAUT