Livraison offerte dès 70€ d’achats

CYCLOTELIA®

CHAQUE JOUR DE BONNE HUMEUR
changement d'humeur

CYCLOTELIA®

CHAQUE JOUR DE BONNE HUMEUR
50,00 €

Le trésor caché de la Fleur de sel… Des microalgues à notre bien-être

 

- Rétablit et conserve la sensation de bien-être
- Stimule la synthèse de la β-endorphine 

 

Boîte de 60 comprimés

 

 

- +
50,00 €
Propriétés

CYCLOTELIA® rétablit et conserve la sensation de bien-être :

  • en améliorant la libération de la β-endorphine naturellement dédiée à la gestion du bien-être
  • en donnant suffisamment d’énergie pour faire face aux sources de surmenage


FORME ET PRESENTATION :

Boîte de 60 comprimés 200 mg
Référencement VIDAL depuis 2010


DANS QUEL CAS PRENDRE CYCLOTELIA®?

  • Stabilise les troubles de l’humeur : irritabilité, anxiété, morosité...
  • Modère les troubles du comportement : manque d’entrain, manque de sommeil, addictions alimentaires...
  • Optimise le potentiel d’adaptation aux : chocs émotionnels, changement de la vie, intersaisons, convalescence, sevrage.
  • Aide à mieux vivre les fluctuations de l’humeur dues aux : surmenages, syndromes prémenstruels, ménopause, post maternité.

 

REMARQUES :

  • Dans l’état actuel de nos connaissances, il n’a été rapporté aucun effet indésirable associé à la consommation alimentaire de CYCLOTELIA®
  • La couleur non homogène des comprimés est liée à l’absence de colorant dans la fabrication, afin de garantir une préparation 100% naturelle ainsi qu’à la présence de graines de vanille.
  • Ce complément alimentaire ne contient ni iode métal, ni sodium, ni iodure, ni gluten, ni conservateur, ni additif de synthèse.
     
Le saviez vous ? Qu’est-ce que la β-endorphine ?

Les endorphines et plus particulièrement la β-endorphine sont des neuropeptides produits par un métabolisme complexe et connus pour leur rôle important au niveau de la sensation de plaisir et de bien-être. Comme les opiacés, et en particulier la morphine (de l’abréviation endogenous morphine = morphine endogène), elles ont une capacité analgésique et anti-inflammatoire.

La sécrétion de ces molécules opioïdes (d’origine cutanée, intestinale ou cérébrale), constitue un mécanisme naturel de lutte contre la douleur et contribue à la sensation de bien-être. Libérée dans la circulation, la β-endorphine a un effet systémique touchant ainsi l’ensemble de l’organisme. Cette sécrétion peut être stimulée par plusieurs facteurs comme le sport, les variations de température, les pressions mécaniques exercées sur la peau (contact, massage...). Lorsque son taux augmente suffisamment dans le sang, la β-endorphine procure chez l'individu une sensation rapide et brève de bien-être. Divers facteurs (vieillissement, dysfonctionnements métaboliques, enzymes de dégradation…) diminuent la synthèse et l’activité de la β-endorphine. Habituellement la β-endorphine disparaît rapidement sous l’action des enzymes de dégradation d’où la nécessité de stabiliser cette molécule. Au niveau de la peau, la β-endorphine est protégée de la dégradation enzymatique par un polysaccharide : l’héparane-sulfate.

 

INTERÊT :

 
La fleur de sel (Flos salis) est issue d’écosystèmes dans lesquels vivent des microalgues halophiles telles que des Diatomées comme les Cyclotella sp. qui produisent de nombreux médiateurs pour communiquer entre eux.

Dans son livre « Histoire naturelle », Pline l’Ancien évoque pour la première fois la fleur de sel (Flos salis) : « Cette fleur de sel produit une sorte d’huile aussi surprenant que cela puisse paraître (Optimo ex eo, quod olei quamdam pinguitudinem reddit. Est enim etiam in sale pinguitudo, quod miremu). Il y a de la graisse même dans le sel ! S’exclame-t-il. Pline l’Ancien ajoute qu’elle n’a pas de pouvoir nutritif mais qu’elle est relâchante, (décontractante), stimulante et pouvant porter remède à la lassitude (psychostimulante) « solvit in vino et aqua, acopis et smegmatis utilis » (Volume 31 de 37 volumes, chapitre XLII).

Nos études ont démontré ce que Pline l’Ancien (mort en 79 lors de l'éruption du Vésuve) avait décrit au premier siècle de notre ère puisque l’extrait huileux de Flos salis, OESF™, induit la synthèse de β-endorphine. En enrichissant cet extrait, OESF™, par l’extrait de Padina pavonica, la synthèse de l’héparane-sulfate est stimulée. Les études en culture cellulaire montrent également que l’expression de la β-endorphine est préservée par l’extrait naturel de Vanilla tahitensis. Ces résultats mettent en évidence une synergie entre les extraits naturels de fleur de sel, de Padina pavonica et de Vanilla tahitensis permettant la protection et la disponibilité de la β-endorphine.

Conseils d’utilisation

CONSEILS D’UTILISATION : 

1 à 2 comprimés par prise deux fois par jour (soit de 2 à 4 comprimés par jour) :

  • une prise le matin
  • une prise 6 à 8 heures plus tard (en milieu d’après-midi)

La durée d’utilisation est variable en fonction des besoins de chacun, de quelques semaines à plusieurs mois.

Composition

COMPOSITION POUR UN COMPRIME : 

CYCLOTELIA® est un complément alimentaire contenant le REGULATEUR BIOMIMETIQUE® OESF™.

Ingrédients actifs : Extrait total de Fleur de sel (Flos salis), OESF™, correspondant à un standard de 125 mg de fleur de sel, extrait total de l’algue Padina pavonica correspondant à un standard de 100 mg de plantes sèches, fraction de l’extrait standard de Vanilla tahitensis correspondant à un standard de 50 mg de gousses de vanille de Tahiti.

Auxiliaires technologiques : cellulose microcristalline, stéarate de magnésium, silicate de magnésium naturel hydraté.

Avis
Aucun avis
Produits complémentaires
PRESERVATION®

La Figue de Barbarie, notre bouclier anti-stress

50,00 €
MASQUE VISAGE MOUSSE AU CHOCOLAT CRU

CURE AU CHOCOLAT CRU   Une peau déstressée, un

39,00 €
DUO REPARATION®

Accélère la cicatrisation et améliore l’aspect des

30,00 €
HEXAPORINE® 50

La grenade favorise une répartition harmonieuse de

46,00 €
RETOUR EN HAUT