Livraison offerte dès 70€ d’achats
Texinfine > Immunité > Antiviral ANHPVi®

Antiviral ANHPVi®

Soutien naturel du système immunitaire
AnHPVi® Défenses naturelles de l'organisme
Nouveauté

Antiviral ANHPVi®

Soutien naturel du système immunitaire
49,00 €
- +
49,00 €

L'alliance de la Grenade, du Basilic et du miel pour contrer les infections virales.

- Soutient les défenses naturelles.

- Contribue au fonctionnement normal du système immunitaire.

Boîte de 100 comprimés.
Offert pour 980 points.

Propriétés

AnHPVi® est un complément alimentaire innovant qui contribue à lutter contre les infections virales et à renforcer le système immunitaire.

Grâce à l’alliance des extraits naturels de grenade Punica granatum CAE™, de basilic Ocimum basilicum OBE™ et de miel MAEE™ et de la vitamine B6, AnHPVi® est un complément alimentaire qui permet de soutenir les défenses immunitaires.

Les extraits présents dans AnHPVi® offrent une combinaison unique et naturelle de composés bioactifs ciblant de multiples mécanismes d'action antivirale pour une protection cellulaire optimale. 
L’atout majeur d’AnHPVi® est son pouvoir d’action à tous les moments clefs de l’activité virale.

  • L'extrait de peau de grenade est riche en polyphénols, en particulier en acide ellagique et en punicalagines, qui ont le potentiel d'interférer avec l'attachement viral et l'entrée dans les cellules hôtes, perturbant ainsi le cycle de vie viral.
  • L'extrait aromatique de basilic contient un ensemble de composés bioactifs tels que l'eugénol, l'acide rosmarinique et l'acide caféique qui ont démontré dans des études scientifiques des propriétés antiprolifératives et antivirales en inhibant la réplication de certains virus.
  • L'extrait de miel contient des composés bioactifs comme les flavonoïdes connus pour favoriser considérablement l'autophagie, un puissant outil cellulaire de défense contre les infections virales.

La vitamine B6 présente dans AnHPVi® joue un rôle clé dans la production des lymphocytes T et des interleukines (composants essentiels dans le bon fonctionnement du système immunitaire) où sa carence entraîne une diminution de l'immunité.

 

FORME ET PRÉSENTATION :

Boîte de 100 comprimés de 125 mg chacun.



À QUI S'ADRESSE AnHPVi® ?

Ce complément alimentaire est recommandé pour soutenir le système immunitaire et renforcer les défenses naturelles :
Pour aider à prévenir, traiter et éliminer les infections virales récurrentes de type HPV (virus du papillome humain) et HCMV (cytomégalovirus humain).

  • Personnes souffrant de poussées d'herpès récurrentes comme les boutons de fièvre.
  • Partenaires de personnes souffrant d'infections herpétiques.
  • Femmes chez qui une infection à HPV a été détectée.
  • Partenaires des femmes atteintes d'une infection à HPV.

 

LES FORCES d'AnHPVi®  Qualité & Innovation

La qualité des produits du Laboratoire Texinfine est notre plus grande priorité.

Les engagements du Laboratoire Texinfine :

  • Environnemental : Nos extraits végétaux proviennent de plantes cultivées sans atteinte de la ressource naturelle.
  • Qualité : Un contrôle qualité est réalisé sur la matière végétale de manière à surveiller la présence de substances indésirables : métaux lourds, aflatoxines, bétanine, cytotoxicité...
  • Innovation : Nous avons conçu et développé nos propres ingrédients garantissant ainsi des formules actives uniques à base d'extraits d'origine naturelle.
  • Efficacité : L'activité biologique de nos extraits végétaux est contrôlée dans nos laboratoires internes afin de déterminer et d'ajuster la quantité nécessaire pour chaque lot. Les extraits simples et les combinaisons d'extraits contenus dans AnHPVi® sont testés pour leur efficacité à prévenir l'infection des cellules saines et à réduire la propagation des cellules infectées dans des modèles de culture cellulaire.

AnHPVi® est spécifiquement formulé pour soutenir le système immunitaire de l'organisme afin d'éviter l'infection grâce à l'alliance unique de plusieurs extraits naturels de plantes. Nos essais en culture cellulaire ont démontré l'efficacité de l'alliance des extraits de Punica granatum (grenade), d'Ocimum basilicum (basilic) et de miel dans la prévention de l'infection des cellules par le virus du papillome humain (HPV) et le cytomégalovirus humain (HCMV, la famille de virus dont fait partie le virus de l'herpès). La combinaison de ces extraits permet non seulement d'arrêter la propagation de l'infection par ces virus, mais aussi, si elle est prise en prévention, d'empêcher le virus de s'attacher à la cellule hôte, ce qui favorise une protection optimale contre l'infection virale.

 

 

Le saviez-vous ?  Comment se propagent les virus dans les cellules?

 

Les virus pénètrent dans les cellules humaines par l'attachement aux récepteurs cellulaires, suivi de multiples étapes menant au transfert final des génomes viraux à l'intérieur des cellules hôtes.

Attachement et entrée 

Pour infecter une cellule et démarrer la réplication virale, la première étape clé est l'attachement et l'entrée du virus dans la cellule hôte. Il s'agit de l'étape la plus cruciale, car l'inhibition de l'attachement et de l'entrée protégera inévitablement la cellule de tout dommage supplémentaire dû à l'activité virale. Une fois que le virus a pénétré la paroi cellulaire et inséré son information génétique dans la cellule hôte, la prochaine étape clé de la réplication virale consiste à préserver son information génétique.

L'extrait sélectionné de Punica granatum CAE® inhibe l'attachement et l'entrée du HCMV et du HPV dans les cellules hôtes, éliminant ainsi la majorité des agents pathogènes avant même l'infection et protégeant la cellule de tout processus nocif ultérieur.

Première phase d'élimination des particules virales par les processus d'autophagie

Les particules étrangères sont détectées par le système de défense de la cellule hôte et éliminées par les processus de nettoyage de la cellule, également appelés autophagie. Toutefois, il a été démontré que les herpesviridae ainsi que les papillomaviridae ont la capacité d'inhiber cet important processus d'autophagie et de garantir ainsi que l'information génétique puisse être transportée vers son emplacement cible, transcrite et traduite.

L'extrait de miel MAEE™ renforce les marqueurs des processus d'autophagie et a donc le potentiel d'aider les mécanismes de défense des cellules à rétablir les processus naturels d'autophagie, ce qui contribuera à éliminer les particules virales avant et après la phase nucléique.

Protection de l'équilibre nucléique de la cellule hôte

La transcription et la traduction de l'information génétique virale dépendent fortement du type de son génome, décrit par la classification de Baltimore. En termes généraux, les virus peuvent contenir de l'ARN ou de l'ADN en simple ou double brin. Les herpesviridae et les papillomaviridae contiennent tous deux de l'ADN à double brin et appartiennent à la classe I de la classification de Baltimore. En tant que telles, leurs informations génétiques doivent pénétrer dans le noyau de la cellule hôte afin d'être transcrites en ARN, qui est ensuite utilisé pour produire des protéines virales. Pour assurer une réplication optimale de leur information génétique, les virus modifient fondamentalement les processus dans le noyau de la cellule hôte, l'un d'entre eux étant l'augmentation de la DNAPK nucléique, un complexe responsable de la réparation de l'ADN non-homologue.

L'extrait d'Ocimum basilicum OBE™ inhibe la DNAPK et maintenait ainsi le niveau de base de ces complexes dans le noyau de la cellule, normalisant ainsi les processus de réparation des non-homologues de l'ADN et réduisant la capacité du virus à transcrire son ADN.

Deuxième phase d'élimination des particules virales par autophagie

Après la transcription et la traduction réussies de l'information génétique virale dans le noyau de la cellule hôte, les particules virales individuelles doivent être assemblées et les copies du génome enfermées. Ce processus se déroule dans le cytoplasme avec l'aide du réticulum endoplasmique et de l'appareil de Golgi. Au cours de cette étape, la capacité du virus à inhiber les processus d'autophagie est à nouveau utilisée pour éviter l'élimination des particules virales.

Par la présence naturelle de flavonoïdes, dont la quercétine, l'extrait de miel MAEE™ favorise le processus d'autophagie permettant à une cellule d'éliminer les impuretés ou les dommages, contribuant ainsi à la récupération et à la protection de l'organisme lors d'une infection virale.

Libération de particules virales et transport vers d'autres tissus

La libération de particules virales infectieuses dans l'espace extracellulaire permet d'infecter les cellules voisines ou de les transporter vers d'autres tissus par la circulation sanguine. 

Les dangers cachés des infections virales chroniques.
Lorsque l'information génétique virale est intégrée dans une cellule, cette intégration modifie sa séquence normale. Il est bien connu qu'une modification du code de l'ADN, également appelée mutation, peut avoir différentes conséquences. Si la séquence d'une région non codante est affectée (une région qui ne sera pas traduite en protéine), les effets sont limités. En revanche, si une région codante est touchée, les effets peuvent être graves, en particulier lorsqu'il s'agit de protéines ou d'enzymes qui régulent le cycle cellulaire et la prolifération. Les virus qui intègrent leur information génétique dans l'ADN de la cellule hôte (comme le papillomavirus et le virus de l'herpès) préfèrent le faire dans les régions codantes. Cela peut s'expliquer par le fait que l'information génétique virale a ainsi un meilleur accès à d'importantes régions promotrices. Les régions promotrices sont les parties de l'ADN qui régulent la transcription de la séquence d'ADN suivante jusqu'à ce qu'une région terminatrice soit atteinte. Cette préférence des virus pour les régions codantes de l'ADN augmente le risque de mutation de fonctions importantes du cycle cellulaire.
En cas de récidive et de nouvelle infection des cellules, le risque augmente que l'une de ces mutations conduise à une cellule dont la division cellulaire est incontrôlée. C'est en raison de ce risque que les gynécologues recommandent souvent l'ablation des tissus affectés du col de l'utérus chez les femmes présentant une infection HPV. 

Conseils d’utilisation

CONSEILS D'UTLISATION :

2 comprimés par prise par voie orale (sublinguale), 3 à 5 fois par jour, pendant 5 jours.

Composition

COMPOSITION POUR 10 COMPRIMÉS : 

Ingrédients actifs : Extrait de Punica granatum (Grenade ; 50mg), extrait d'Ocimum basilicum (Basilic ; 90mg), extrait de miel (1mg) et vitamine B6 (1mg ou 100% VNR*).
*Valeurs nutritionnelles de référence.

Autres ingrédients : Magnésium stéarate, Dextrose.

REMARQUES : 

  • Dans l’état actuel de nos connaissances, aucun effet indésirable associé à la consommation alimentaire de AnHPVi® n’a été rapporté.
  • La teneur en calories n'est pas significative.
  • Ce complément alimentaire ne contient ni conservateur ni additif de synthèse.
  • Ce complément alimentaire est à consommer dans le cadre d'une alimentation complète, variée et équilibrée et ne doit pas remplacer.
  • Conserver à température ambiante dans un endroit sec.
  • Tenir hors de portée des jeunes enfants.
  • Ne pas utiliser de façon prolongée.
  • Déconseillé aux enfants.
Avis
Marie-Agnès
Voir ci dessous
Produits complémentaires
VITAMINE D3

Nouvelle version plus concentrée !  Vitamine D3

9,90 €
Préservation®
Coup de coeur

La Figue de Barbarie, notre bouclier naturel.  -

50,00 €
VITAMINE K1

La Vitamine K1 joue un rôle essentiel pour : -

9,90 €
DNA-PKASE® Inhibat

La Vanille de Tahiti, l’or noir de la Polynésie,

52,00 €
RETOUR EN HAUT